Retrouvez dans cette section la plupart des questions qui nous sont posées par nos clients

Quel est le coût d’une rénovation de toiture ?
Selon que votre toiture soit en ardoise, en tuile, ou en zinc, le prix de sa rénovation au m² varie. Dans le cadre d’une rénovation de toiture en ardoise naturelle, il faut compter entre 120€ et 150€ /m² de toiture en fonction du type d’ardoise choisi. La rénovation de couverture en tuile reste moins onéreuse avec un coût entre 80€ et 120€/m² de toiture. Enfin, si vous faites le choix d’une couverture en zinc, estimez le coût entre 140€ et 180€/m².
Comment être sûr des compétences d’un artisan ?
Un artisan sérieux c’est également un artisan fiable, qui ne risque pas de vous faire défaut, et qui peut vous garantir une certaine tranquillité quant à la pérennité du projet. La réactivité et le respect des délais sont des critères importants dans le choix d’un artisan.
Évaluer la réactivité de l’artisan peut s’avérer révélateur de sérieux : si l’artisan prend trop longtemps à vous fournir le premier devis c’est mauvais signe ! Cela ne remet pas en cause la qualité et le soin apporté à son travail mais il se peut que vous vous engagiez sur une très longue route et que vous n’en voyez pas le bout.
Évidemment, l’ancienneté de l’entreprise, ses références et ses qualifications professionnelles (ex : Qualibat) garantissent le savoir-faire de l’entreprise, son sérieux et sa santé financière.
Enfin assurez-vous que l’entreprise possède bien une attestation décennale pour les travaux qu'elle réalise, sans quoi vous n’aurez aucun recours en cas de problème.
Doit-on prévoir d’isoler les combles lors des travaux de toitures ?
L’ isolation des combles en rénovation est une priorité aux vues du taux de déperdition thermique d'une toiture (30%).
Rentables et très souvent faciles à mettre en œuvre, les travaux d’isolation des combles représentent l'opportunité d'améliorer significativement la performance énergétique globale de l'habitat.
La réalisation de l’isolation pendant la réfection de toiture permet de minimiser son coût et de rendre accessibles des combles souvent mal isolés.
Quel isolant choisir en toiture ?
Avant de parler des différents isolants disponibles sur le marché il faut d’abord que vous ayez une idée du projet que vous souhaitez mettre en place, et du confort que vous attendez (thermique, phonique, été/hiver…).
Il existe tout type d’isolants. Afin de mesurer leurs performances on regarde souvent 2 indicateurs : le Lambda (conductivité thermique) et le « R » (résistance thermique).
Quand refaire une toiture ?
Il est important de contrôler votre toiture au moins une fois par an, et après chaque gros épisode d’intempéries. Sollicitez régulièrement la visite d’un couvreur selon l’ancienneté de votre toiture.
Ces précautions vous permettront de conserver une toiture en bon état le plus longtemps possible, et de repérer immédiatement les signes annonciateurs d’un problème. Parmi les signes auxquels il faut prêter attention, pensez à :
  • Vous assurer de l’absence d’infiltrations ou de fuites d'eau,
  • Surveiller également une éventuelle apparition de mousse ou de lichen,
  • Vous assurer que les crochets des ardoises ne sont pas oxydés, que les tuiles ne sont pas écaillées ou que votre couverture en zinc n’est pas rugueuse. Ce sont les signes qu’un changement s’impose.
Avant de procéder à la réfection de la toiture, un spécialiste doit examiner la charpente afin de vous proposer les solutions les plus appropriées.
Quel produit choisir en bardage ?

Il faut savoir qu'il existe 5 principaux matériaux pour le bardage, il suffit de choisir selon ses critères :

   - Les bardages en fibres de bois

Selon la chaleur et la pression, les fibres de bois forment un bardage très dur. Il n'utilise ni colle, ni solvant et ne gonfle pas. Il est également le bardage le plus écologique qui soit à ce jour.

   - Les bardages en fibres-ciment

Ce type de bardage est le plus robuste, composé de ciment renforcé de cellulose et de silice, ce sont des lames qui résistent aux chocs et au gel.

   -Les bardages imitation bois

Ce type de bardage est très appréciable car contrairement aux bois massifs naturels, il ne perd pas sa teinte avec le temps. Ce bardage conserve son éclat et ne nécessite pas d'entretien particulier.

   - Les bardages en PVC

Le bardage en PVC est très avantageux au niveau du prix, qui est très inférieur aux autres bardages. Il est également très résistant aux chocs et aux UV.

   - Les bardages en bois et résine

Le bardage en bois et résine est le bardage le plus haut de gamme de tous. Il est composé de bois broyé mélangé à une résine plastique. Il ne craint ni l'humidité, ni la chaleur, ni les termites.

Comment entretenir sa toiture, et quand la nettoyer ?

Il est conseillé de s'occuper de l'entretien de sa toiture au printemps, afin de s'assurer que les perturbations ou le gel dus à l'hiver ne l'ont pas endommagée.

Au cours d’une année, il vaut mieux inspecter 2 fois sa toiture (une fois au printemps et une fois à l'automne) ce qui permet éventuellement de détecter des problèmes mineurs.

Pour nettoyer votre toiture, vous pouvez soit faire appel à un professionnel, soit le faire vous-même. Pour le faire vous-même, il faut prévoir de quoi accéder au toit et donc vous munir d'une échelle, mais aussi avoir une brosse dure avec un produit nettoyant, et enfin s’il y a de la mousse prévoir un anti-mousse. Prévoyez également de quoi retirer les feuilles sur le toit et dans les gouttières, afin de permettre à l'eau de mieux circuler et ne pas finir par boucher les évacuations d'eau pluviale.
Peut on refaire sa toiture soi-même ?
Avant de refaire sa toiture soi-même il y a plusieurs choses à savoir :

- Refaire sa toiture c'est s'exposer à un risque de chute.
- La réfection de couverture ne s'improvise pas, il s'agit de travaux nécessitant certaines qualifications pour la bonne mise en œuvre du nouveau matériau.
- Seule l'intervention d'un professionnel vous apportera toutes les garanties (qualité produit, de mise en œuvre et garantie décennale).
- Les travaux de réfection de toiture entrent dans le cadre de travaux de rénovation, qui, s'ils sont effectués par un professionnel, ouvrent droit au taux de TVA réduit et éventuellement aux crédits d'impôts s'ils comportent des travaux d'isolation (rentrants dans le dispositif en vigueur)
Quel est le coût d’un désamiantage de toiture ?

Le coût d'un désamiantage de toiture varie en fonction des facilités d'accès et de la configuration des travaux. Le prix d’un désamiantage de toiture se calcule donc en fonction du chantier, mais il est généralement situé entre 30€ et 40€ le m².

Qui peut désamianter une toiture ?
Toute toiture susceptible de contenir de l'amiante doit faire l'objet d'un diagnostic préalable avant travaux afin de repérer les MPCA (Matériaux et Produits Contenant de l'Amiante).
En effet, l'amiante est un matériau aux multiples qualités qui a été massivement utilisé, mais s'est révélé hautement toxique. Interdit en France depuis 1997, il reste présent dans de nombreux bâtiments.
Un cadre réglementaire très strict fixe les dispositions à mettre en œuvre pour :
  • la protection de la population avec notamment le repérage des matériaux contenant de l'amiante (Code de la santé publique)
  • la protection des travailleurs susceptibles d’être exposés (méthodologie d’évaluation des niveaux d’empoussièrement, modalités d’intervention sur des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante),
  • la protection de l'environnement avec en particulier les modalités d'élimination des déchets.
Seule une entreprise certifiée pour le «traitement de l'amiante pour les travaux exécutés» est habilitée à intervenir sur un bâtiment contenant de l'amiante.

Depuis la prise en charge de votre projet jusqu'au traitement des déchets amiantés, l'entreprise gère l'ensemble des processus conformément aux exigences de la Norme NF X 46-010 du 08/12.

En savoir +